On sait finalement peu de choses au sujet de Frank Rabeyrolles. Personnage discret et inclassable de la scène hexagonale il signe pourtant aujourd'hui son 8ème album. Découvert en 2004 avec "Life behind the window" le premier opus de son projet Double U, sa musique hybride rèveuse entre pop électronique et songwriting séduit et surprend.


La presse prend ensuite le relai (Trax, Inrocks, Libération...). Artiste frénétique et insatiable, Frank Rabeyrolles persiste et signe en sortant depuis un album tous les ans, d'abord avec Double U puis avec Franklin un nouvel alias qui traduit un désir de mutation permanente. Sans plan de carrière ou volonté de puissance affichée, sa faon de créer s'apparente plus àun rituel artistique passionné et àune nécessité quotidienne et existentielle...

Fin 2011 l'idée d'un album sous son véritable nom germe, et ainsi la volonté plus forte de se mettre ànu. Le travail du son comme matière élastique, vivante, mobile, des interludes fragiles et lumineux et la raisonnance tour àtour pop, expérimentale et fantaisiste constituent au fond le véritable Adn de sa musique. #8 est un disque au symbole fort qui marque 8 ans de création, de rencontres, d'enregistrements divers et la genèse d'une véritable identité. Ici la musique faite de collages, de superpositions, de ruptures se fabrique de faon simple autour d'une guitare ou d'un clavier. Elle s'écoute mais s'imagine aussi. #8 porte en lui ce rève poétique ambivalent d'ètre un autre et d'ètre soi en mème temps.