L'anti-Terrence Malick, c'est Steven Soderbergh... "Anti", non pas par la qualité de ses films, puisque l'on est rarement déu par le réalisateur de "Sexe, mensonges et vidéo" et de "Traffic" notamment, mais parce qu'il faut bien avouer que Steven Soderbergh est bien plus prolifique tout en multipliant les genres et registres de ses films.

La preuve avec ses deux prochains films, bien différents et aux castings bien fournis, dont les bandes annonces respectives viennent de sortir.

Contagion



Haywire