Verbal Headlock est issu de The Story Teller, dernier album du légendaire et mythique Clutchy Hopkins, dont l'existence réelle donne encore lieu àde nombreuses spéculations, nul ne sait qui il est ou qui se cache derrière ce nom...

La légende parle de voyages et d'aventures, pour ce fils d'un ingénieur de son des studios Motown, afin d'étudier les divers aspects de la conscience et sa relation avec la musique.

Il aurait travaillé dans plusieurs studios d'enregistrement, de Bombay au Caire. Il aurait coyé des moines zen japonais, auprès de qui il aurait étudié la notion de silence en musique.

Ses périples l'auraient également mené au Nigeria où, en plus d'étudier auprès d'un percussionniste, il aurait été trafiquant d'armes pour le compte de groupes rebelles.

Concernant la possibilité qu'il soit un alias, on parle de Madlib, Cut Chemist, Shadow, bref... Prète-nom, canular, ou véritable artiste ? Peu importe... Le plaisir, lui, est toujours bien réel comme ce dernier morceau, caractéristique de la "touche Clutchy".